Chronique Vandenberg's MoonKings - L'album

14 Février 2014
Vandenberg's MoonKings - L'album

Adrian Vandenberg, ou l'un des superhéros de la musique hard rock. Une légende de la guitare, à la carrière plutôt incroyable. Entre son groupe Vandenberg, sa fabuleuse histoire avec Whitesnake (il a co-écrit certains des plus beaux morceaux du groupe), Manic Eden, ainsi que sa participation à des projets parallèles, il a tout de même trouvé le temps de s'absenter de nombreuses années, pour se consacrer à sa famille, et à son autre grande passion, la peinture. C'est donc en 2014 que le beau néerlandais a décidé de revenir sur le devant de la scène, avec une nouvelle formation, les MoonKings.

Ce qui frappe dès le début de l’écoute, c’est la puissance. Comme une bombe qui se préparait à exploser depuis des années, et qui aujourd’hui nous offre un spectacle incroyable ! Lust and Lies, le premier titre, nous présente de la meilleure façon possible le chanteur Jan Hoving. Il faut le dire, on savait bien que Adrian Vandenberg ne choisirai pas n’importe quel chanteur. Mais penser qu’il trouverai THE voice… la seule chose que l’on regrette, c’est de ne pas l’avoir entendu plus tôt, ou de ne pas s’être intéressé aux Pays-Bas avant ! Close To You en remet une couche, avec un groove déconcertant. Il suffit de fermer les yeux pour imaginer la scène. Une voix, une musique, une ambiance qui nous replonge directement dans les 70’s, avec une puissance et un son d’une qualité extrême. Le morceau Good Thing nous projette dans une autre direction : l’aigle du southern rock plane sur ce titre, de magnifiques chœurs féminins sur le refrain, et un groove qui vous donne envie de conduire une vieille voiture américaine sur la route 66… quelques petits passages très brefs ne vous laisseront aucun doute quant au fait que Vandenberg a écrit ces morceaux, car des sonorités qui n’appartiennent qu’à la famille Whitesnake se font entendre…
Certains titres, comme Breathing, ont des sonorités clairement plus actuelles, ce qui n’enlève rien à leur charme. C’est d’ailleurs le premier morceau élu par le groupe pour faire l’objet d’un clip. Classe et élégance au rendez-vous ! (Passez le clip en fond ce soir, durant votre rendez-vous en amoureux ! Si, si !)

On se promène entre différentes musiques : il paraît évident que la team ne veut pas se coller d’étiquette. Même s’il est difficile de renier ses influences, quand elles sont si nombreuses, cela peut donner quelque chose de détonant ! De nombreux titres de cet album conviendraient parfaitement à la B.O. d’un film tel Presque Célèbre (V.O. Almost FamousR.I.P. Philip Seymour Hoffman). Nous ne pouvons parler des MoonKings sans citer Led Zeppelin. Ecoutez l’intro à la mandoline de One Step Behind, et fermez les yeux : vous comprendrez. Quel bonheur de pouvoir écouter un tel album en 2014 ! Leaches, me donnera à nouveau cette sensation d’assister à un grand concert, sans quitter ma chaise. C’est ça la magie Vandenberg. Tel une DeLorean, il vous fait voyager loin, mais vous êtes toujours « back in time ». Tel un rêve bleu, vous volez au dessus du rock n' roll dans tous ses états, à bord de votre tapis volant, et quand vous êtes retourné chez vous, vous n'avez qu'une envie, repartir !
Arrivés à la dernière piste, si vous avez été ou êtes toujours fans de Whitesnake… vous sentirez tout d’abord vos jambes vous lâcher, vous devrez vous asseoir, et prendre sur vous pour ne pas vous mettre à pleurer comme une fan de One Direction à une séance d’autographes chez un disquaire sepia. Les premières notes arrivent avec un frisson 100% garanti. Ce sont bien celles de Sailing Ships, le titre de Whitesnake. Arrivé à 0 :42, c’est le moment ou votre mère appelle les urgences, parce que vous venez de faire un malaise. J’exagère ? A peine. David Coverdale est le guest prestigieux de cet album. Une version de ce chef-d’œuvre à mi-chemin entre l’unplugged Starkers In Tokyo, et l’original de l’album Slip Of The Tongue. L’ajout de violons apporte encore plus de magie (si c’est possible) à ce chef-d’œuvre. Comme pour nous dire qu’ils avancent sans oublier le passé, les deux amis nous font l'un des plus beaux cadeaux qu'il était possible de faire pour conclure cet album, tel un feu d'artifice un dimanche soir de Hellfest.

Vous l’aurez bien compris, cet album qui rend fou - tel un loup garou un soir de pleine lune - doit faire partie de votre discothèque 2014 à tout prix. Le roi Vandenberg est enfin de retour, et avec les MoonKings, son règne n’est pas prêt de s’interrompre.

Track-listing de Vandenberg's MoonKings (disponible le 24 février chez Mascot Records)

1 - Lust And Lies
2 - Close To You
3 - Good Thing
4 - Breathing
5 - Steal Away
6 - Line Of Fire
7 - Out Of Reach
8 - Feel It
9 - Leave This Town
10 - One Step Behind
11 - Leaches
12 - Nothing Touches
13 - Sailing Ships (feat. David Coverdale)

2255 vuesPar Lozza FunSponge

Articles

Vandenberg's MoonKings

Vandenberg's MoonKings

MoonKings est le groupe du guitariste néerlandais Adrian Vandenberg, fondé en 2013.

+ d'infos

Derniers articles

Live-Report » GALERIE: Vandenberg's Moonkings...
Interview » Entretien avec Adrian Vandenberg...
Chronique » Vandenberg's MoonKings - L'album