Chronique The Answer - New Horizon

8 Octobre 2013
The Answer - New Horizon

Après un Revival ayant permis de constater que les Irlandais de The Answer avaient grandis depuis leur tournée en première partie d’AC/DC, et souhaitaient décidément partir vers une œuvre studio diversifiée et ne se reposant pas sur des acquis déjà bien plaisants. Voilà qu’ils remettent le couvert avec « New Horizon », un album qui porte définitivement bien son nom si l’on regarde les nombreux changements qui viennent de se produire autour du groupe. Exit Spinefarm Records, les mecs font leur entrée chez Napalm Records, leur troisième maison de disques en quatre albums, pas mal. Pourquoi ne pas en profiter pour faire un changement au niveau du management aussi ? Ils l’ont fait. Il ne manquerait plus qu’ils changent leur méthode d’écriture… Bon, ils l’ont fait aussi apparemment. Vous l’avez compris mesdames et messieurs, le Answer nouveau est arrivé, et il est bien décidé à prouver qu’il est plus que le groupe tirant son inspiration des mastodontes des seventies. Chronique d’un changement…

Produit par Toby Jepson et mixé par Mike Fraser, on ne va pas se mentir, ce New Horizon se voit doté d’un son du feu de Dieu, puissant et clair. La constatation arrive vite dès l’entame du morceau titre, gros brûlot qui voit l’auditeur partir dans un headbang sauvage provoqué par une guitare définitivement incendiaire, une batterie qui tape et un Cormac Neeson s’époumonant comme un beau diable. Le résultat se veut convaincant et rassure quant à ce qui nous attend par la suite. Et ce n’est pas le très bon Leave With Nothin’ qui va venir nous décevoir, usant d’influences puisées dans les années 90 et rappelant un Rage Against The Machine plus bluesy, et mêlée à la fameuse patte classic-rock si plaisante du groupe. Le morceau se veut intéressant, inspiré et plaisant. Il est suivi de près par le single Spectacular, pop à souhait, mais pas si désagréable que ça, car doté d’une énergie et d’un entrain assez communicatifs. Speak Now quant à elle, emporte dans un moment plus intense, que ce soit pour le groupe ou pour l’auditeur. Nous ressentons cette frustration qu’a pu connaître le groupe, cet ersatz de colère mêlée à une certaine agressivité quant à certaines choses qu’ils ont pu entendre et qui a dû profondément les agacer. Ainsi, le : « Speak now or forever hold your tongue » prononcé par Cormac dans le refrain prend tout son sens, et aurait tendance à appuyer le fait que New Horizon est l’album des règlements de compte pour le groupe, règlements de compte contre, on peut l’imaginer, ceux qui les cataloguaient comme un groupe des années 2000 officiant dans un style ancré seulement dans les années 70. Speak Now tire plus sa force d’un groupe comme Soundgarden par exemple. Mention spéciale pour le solo offert par Paul, plein de feeling et d’émotions. Probablement la pépite de l’album.

New Horizon n’est cependant pas exempt de défauts, comme ce Somebody Else, très attrayant certes, mais n’apportant pas grand-chose à la soupe déjà bien garnie qu’est ce nouvel album. On retiendra plus un titre comme Concrete rappelant encore une fois un certain RATM ou encore Soundgarden, et qui a le mérite de montrer The Answer sous un visage encore plus belliqueux, comme le prouve ce riff de guitare qui vient garnir le refrain. Grand moment aussi que la première minute de Call Yourself A Friend, tout en douceur, et rappelant presque ce que peut faire Slash depuis qu’il tourne avec Myles Kennedy, ainsi qu’un Smashing Pumpkins aux accents classic-rock plus prononcés. Baby Kill Me convainc grâce à l’alliance imparable du phrasé de Cormac et de la guitare de Paul. Un titre qui aurait tendance, à mon goût, à rappeler ZZ Top. Mettez la voix de Billy Gibbons à la place de celle de Cormac et on y serait presque. Burn You Down récupère encore les influences des années 90 dont je parlais précédemment pour un brûlot diaboliquement efficace, qui devrait faire son effet dans les salles. Scream A Louder Love vient conclure l’album avec brio, disposant d’un riff imparable et d’un refrain qui lui aussi, devrait faire son effet lorsqu’il sera interprété en live.

Pour composer cet album, Cormac expliquait que pour une fois, le groupe s’était assis autour d’une table, et avait vraiment écrit ce qui allait devenir l’album New Horizon. Seul le titre Speak Now naîtra d’une session-jam en studio. C’est peut-être là que la grande surprise réside, car par le passé, un album de The Answer ne naissait que grâce à des bœufs entre les musiciens. On sent forcément la patte plus écrite de ce nouvel opus, on sent que le tout est indéniablement plus calculé, précis, préparé, ce qui pourra je le crois, déstabiliser les fans de la première heure. Néanmoins, même si nous perdons un peu ce côté vif d’esprit qui était incarné par leurs précédents albums, nous gagnons énormément en efficacité. New Horizon est un album riche, sincère et qui a le mérite de ne pas faire dans la dentelle, vous assénant un monstrueux coup de poing et vous forçant à tendre l’autre joue.

1851 vuesPar Jimmy Jetsam

Articles

The Answer

The Answer

The Answer est un groupe de hard rock et de blues rock en provenance de Newcastle et Downpatrick en Irlande du Nord....

+ d'infos

Derniers articles

Live-Report » The Answer (+Tracer) @ Paris,...
Interview » Entretien avec Cormac Neeson...
Chronique » The Answer - New Horizon
Vidéo » The Answer interprète le single...