Chronique Krokus - Dirty Dynamite

16 Février 2013
Krokus - Dirty Dynamite

Les Suisses de Krokus sont enfin de retour après le très sympathique Hoodoo paru en 2010 ! Et devinez quoi, Mandy Meyer a fait son retour au sein du combo après avoir évolué avec Unisonic durant l'année 2012 ! C'est donc avec Dirty Dynamite, titre du nouvel opus de Krokus (héhé, ça rime) avec sa pochette old-school et son hard-rock burné que le mois de Février va se terminer. Ce qui n'est pas une mauvaise chose sachant qu'encore une fois, le groupe s'éloigne un peu plus de son image de clone d'AC/DC afin de prouver que les frontières du Hard ne se limitent pas qu'à la bande des frères Young. A vos cages à miel ! 

Le tout commence avec un Hallelujah Rock N' Roll du plus bel effet. Gros riff, grosse batterie, petit solo sympathique mettant tout le monde d'accord, tout va bien, nous sommes bien face à du hard-rock burné servi par une voix sous-mixée qui ne parvient pas à émerger du son des instruments. Attendez, je viens bien de dire : "une voix sous-mixée qui ne parvient pas à émerger du son des instruments" ? Ah, oui, il semblerait. En effet, cet album évolue avec un handicap majeur, la voix de Marc Storace est ensevelie dans le mix bougre de burnes ! On ne l'entend pas, on ne comprend pas ce qu'il chante sans tendre un peu l'oreille ! C'est quoi cette histoire ? Je ne veux pas faire de scandale, ça ne me ressemble pas, mais bon sang que c'est dommage, sachant que Krokus nous sert probablement son album le plus inspiré depuis des années ! Oui, parfaitement ! Ce piano qu'on peut entendre sur Let The Good Times Roll me fout des frissons moi, c'est bien amené, c'est malin, ça vient servir ce talent de composition que le groupe semble avoir travaillé depuis des années, travail qui paye aujourd'hui ! 

Cet album est malin, malin dans sa tracklist qui se veut aérée et donc, pleine de surprises ! Après un Dirty Dynamite hard à souhait comme je le précisais, écoutez-moi ce Rattlesnake Rumble qui semble avoir bouffé du ZZ Top, n'est-ce pas que c'est un bon morceau ? Hein ? Bon sang, ça vous hérisse le poil comme c'est pas permis ces choses-là ! Krokus nous propose ici un titre au feeling vraiment intéressant, qui, mêlé à cette énergie caractéristique du Hard-Rock filerait presque des frissons. On s'imagine -onstage, en train de jouer ce titre et y'a pas à dire, c'est le pied total. Mais que serait un album de Krokus sans ce côté AC/DC ? Je sais, j'ai dis qu'ils s'en éloignaient furieusement, mais on n'échappe jamais vraiment à ce qui nous caractérise, même si on fait tout pour le faire oublier. Si le refrain de Dög Song, ne vous rappelle pas un mix entre le Say Yeah de KISS et surtout le You Shook Me All Night Long d'AC/DC, je ne peux rien pour vous. Mais c'est tellement bon. Le reste est du même calibre, lorgnant toujours vers ce hard-rock mais avec je trouve un apport bluesy et sudiste peut-être un poil plus présent, quoique quand même un peu trop discret. Nous n'allons pas nous plaindre non plus de voir Krokus innover, surtout quand ils le font bien. 

Que dire de plus ? Krokus se bouge le cul, innove un peu, apporte des nouvelles choses à sa popotte tout en continuant à gâter l'auditeur à coup de gros riffs, mais avec un touché un peu plus chaud. Un bon album, à écouter sans se prendre la tête, juste histoire de passer un bon moment, avec de la bonne musique et des mecs généreux avec l'auditeur. Il faut savoir débrancher le cerveau durant deux minutes et apprécier de la bonne musique comme elle vient. Ne cherchez pas la petite bête, contentez-vous de vous amuser, comme le groupe. 

1865 vuesPar Jimmy Jetsam

Articles

Krokus

Krokus

Krokus est un groupe de hard rock suisse. Fondé à Soleure en 1975, il a eu beaucoup de succès...

+ d'infos

Derniers articles

Chronique » Krokus - Dirty Dynamite