Dossier Il était une fois... Electric Mary au Royaume-Uni

17 Décembre 2012
Il était une fois... Electric Mary au Royaume-Uni

Les australiens d'Electric Mary étaient en tournée européenne de octobre à décembre 2012... France, Belgique, Espagne... plusieurs dates sold-out... un public conquis... la dernière étape était le Royaume-Uni... La terre d'origine des "aussies" (et surtout de Pete Robinson, le guitariste, 100% british !) Quatre concerts, leur toute première fois in the UK... voici leur histoire.

Le groupe arrive tout droit d'Espagne (le dernier show était à Barcelone)... Après une tournée avec pas moins de 5 concerts sold-out... ils traversent la France entière, jusqu'à Calais, où ils prendront le célèbre train en direction de Folkstone, tel des chevaliers partant à la conquête d'un nouveau territoire !

En effet, le groupe n'a jamais joué au Royaume-Uni... C'est donc avec beaucoup d'excitation qu'ils débarquent sur l'île du vieux continent...

Il est bien connu que le public anglais n'est pas le plus facile à séduire... il faut dire qu'ils ont de quoi être fiers de leur "patrimoine musical"... (ou honte, pour certaines exceptions... Coldplay ?)

WELCOME TO THE MOTHERLAND!

Première étape... Londres.

Ce concert se passe au Borderline, une petite salle de concert londonienne, dans le quartier de Soho. Elle se trouve d'ailleurs dans la même rue que le célèbre bar rock n' roll "Crowbar". Ce coin ressemble très fortement à Broadway, NYC... des salles de spectacle en veux-tu en voilà, des comédies musicales à la pelle... "We Will Rock You", "Singing in the Rain", "Viva Forever", "Thriller"... pas de doute, nous sommes chez les anglo-saxons.

Arrivée à la salle, tout se passe au sous-sol ! Un escalier qui descend, plein de cadres photo aux murs, ambiance "Rainbow Sunset Strip"... en bas, voilà un petit club bien sympathique ! Un vieux bâtiment en pierre, une belle scène, et un grand bar... absolument tout ce qu'il faut pour un concert "Rock n' Roll, the way it used to taste" !

Trois groupes sont au programme : SKAM, Bonafide, et les Mary. Quelle joie de pouvoir enfin découvrir les suédois de Bonafide sur scène !

                                              

 

SKAM, un groupe originaire de Leicester, débute la soirée. Ils ont l'air d'avoir pas mal de fans dans le public ! Un groupe aux sonorités plus "rock" que "hard rock", mais ma foi bien agréable à écouter. De plus, les garçons ont l'air d'être de grands fans des Mary !

Ensuite, place à Bonafide... quand on écoute un groupe sur album, qu'on voit leurs vidéos sur Youtube… on a toujours une crainte de les voir en live... et bien sachez que cette crainte s'est immédiatement estompée après les premières secondes du concert... Pour ma part, une des grosses claques de 2012 au niveau découverte live ! Si vous avez l'occasion de les voir, foncez... (Passez votre chemin si vous chercher un groupe "original"... ce n'est pas du tout le concept)

                                              

Place enfin aux maîtres, les headliners de la soirée, nos kangourous préférés. C'est acclamés par le public qu'ils commencent les premières notes de "Let Me Out" ! Pour une première date en UK, le groupe peut vite oublier ses inquiétudes ! Un concert sans encombre, avec des fans qui auront fait le déplacement depuis un peu partout, et même de France (quand on aime...) Nous verrons d'ailleurs circuler beaucoup de t-shirts datant des tournées précédentes...

Comme à son habitude, le groupe sera ovationné jusqu’à la fin de son rappel, et aura séduit le public londonien, y compris les quelques "m'as-tu vu" présents ce soir-là, des personnes à qui on a dû dire qu'il serait bon de se montrer et s'exhiber à ce concert "rock n' roll".

Après le show, le groupe passera un court moment au Crowbar, mais ne traînera point  car la route jusqu'à Nottingham se fera avant de dormir ! (Pour être déjà sur place le lendemain matin, pour le concert suivant...)

 

Tutututu ! Papapapa !!! Oyez oyez ! Bienvenue dans la célèbre ville de Nottingham... et oui, la forêt de Sherwood, Richard Cœur de Lion, Petit Jean, Robin des Bois, et le Rock City !

En arrivant à la salle, j'ai la surprise de voir que la veille, Europe se produisait ici ! Il semblerait en fait que ce lieu soit un genre de complexe, avec plusieurs salles, clubs... deux énormes tourbus stationnés devant l'entrée... mais impossible de savoir à qui ils appartenaient !

                                                     

Moi qui espérait voir Bryan Adams en première partie, et bien non... pour la seconde fois, ce sont les jeunes de SKAM, qui ouvrent les festivités. Ils sont bien braves ces garçons ! Après avoir discuté avec plusieurs personnes du public, qui connaissaient personnellement les musiciens de SKAM, ils m'ont tous dit la même chose : "Les SKAM nous ont dit : "Venez au concert du Rock City, mais oubliez tout à notre propos ! Venez découvrir Electric Mary ! Vous recevrez la claque de l'année !"

Bilan : Un public fait d'un côté de véritables fans d'EM, qui attendaient depuis longtemps leur venue, de l'autre, des fans de SKAM qui ont reçu de très bons conseils. "Si ça nous plaît, on achètera le cd et le t-shirt au merch !" Bref, je ne le savais pas encore, mais ce concert allait devenir l'un des meilleurs qu'il m'ait été possible de voir depuis 2009 (année où j'ai vu pour la première fois les Mary sur scène, en première partie de Whitesnake, à Paris).

Même si le public va mettre du temps à arriver, lorsque les Mary montent sur scène, la salle se remplie... Le groupe a tout simplement été exceptionnel ce soir-là. Il y avait ce petit truc dans l'air qui fait que l'on sait que nous assistons à un moment magique. Des morceaux  que l'on entend rarement ont été joués... "So Cruel" (définitivement mon morceau préféré de l'album "III"), ou cette superbe reprise des Beatles : "Helter Skelter"... présente sur la version française de "Down to the Bone"... après le concert, l'un des musiciens me confiera "nous avions peur de la réaction du public anglais, face à une reprise des Beatles... mais finalement, la réaction a été plus que positive !"

Un concert mémorable, une ambiance chaleureuse, des fans qui dévalisent le stand de merch... une soirée qui restera dans le top de cette tournée 2012 !

 

Pour le troisième show, il a fallu prendre la route vers le Pays de Galles ! Hard Rock Hell Fest, me voilà !

Un festival de Hard sur la côte du Pays de Galles ? Pourquoi pas ?! Quand on regarde l'affiche (le festival dure 4 jours), il faut admettre qu'il y a de quoi nous impressionner...

Pour ma part, voir Bonafide, Mike Tramp, Molly Hatchet, Sebastian Bach, Little Caesar, Quireboys, Ugly Kid Joe, Dr Feelgood, Buckcherry... mmm je dis oui ! Mais ne nous emballons pas, nous ne sommes là que pour une journée, et surtout pour Electric Mary.

Mais je me dois tout de même de faire un peu de promo pour ce festival. Certes, il se déroule au milieu de nulle part, et il est installé dans un parc aquatique, mais imaginez un peu la scène :

- Vous avez faim ? Rentrez dans le Burger King se trouvant au beau milieu du site, passez votre commande, et allez vous asseoir à l'étage. Vous vous retrouverez sur un balcon, au-dessus du public de la Stage 1 !

- Envie d'aller boire un café au Starbuck ? Oh ! Mike Tramp est en train d'y jouer en acoustique !

Comme dans tous les fest de Hard, des stands de merch, avec des boutiques que l'on est ravis de retrouver de festival en festival (Bullshirt Power !)

Bref, le paradis au milieu de la campagne Galloise et de ses moutons.

Electric Mary est programmé à 16h, le vendredi. Le groupe qui les précède s'appelle "The Burning Crows". Le public commence à s'agrandir et il est d'humeur festive. Lorsque le groupe finit son show, pendant que certains sortent prendre l'air (glacial), il est clair que d'autres connaissent nos australiens, car ils se placent directement au premier rang, en lançant des « tu vas voir ! » à leurs amis.

Entre le moment où les Mary vont monter sur scène, et le moment où ils joueront "My Best Friend" pour clôturer le concert (set de 45 min), le public aura littéralement doublé !

Très réceptif aux blagues de Rusty et Pete (ahh l'air britannique a révélé les talents comiques de Robinson, qui créera un lien spécial entre le public et lui.. que voulez-vous, ce groupe à l'humour, la classe et le talent...)

                                  

Plus tard, nous pourrons observer les réactions sur Twitter... des messages du genre : "la révélation HRH pour l'instant, c'est Electric Mary !" ou encore celui-ci, par le "Sun Reporter" : "Les australiens d'Electric Mary sont pour l'instant le meilleur groupe de cette édition !" Des messages postés en direct, ainsi que les jours suivant le festival... mission accomplie !

Une dizaine d'interviews vont ensuite remplir la fin d'après-midi du groupe, avant de rentrer à l'hôtel, pour se préparer pour ce qui sera le dernier show de la tournée 2012...

 

Les Mary sont donc de retour chez les Anglais, après un séjour dépaysant chez les Gallois, pour ce dernier concert à Milton Keynes, et plus précisément à l'usine Marshall !

Arrivée à la salle "Marshall Theater"... des murs tapissés d'amplis, plus collectors les uns que les autres, l'un à l'effigie de Mr Marshall... l'autre arborant fièrement la célèbre pochette de Holy Diver... une tête d'ampli qui au premier abord ne semble rien présenter de particulier… oh mais attendez ! Ça va jusqu'à 11 ! Un petit coup d'œil au dos, et le logo de Spinal Tap est gravé ici bien sûr !

                 

Jouer dans une telle salle donne plus l'impression de faire une démo Marshall, qu'un véritable concert. Ce petit "theater" se trouve en fait à l'arrière de l'usine, dans une zone industrielle ! Crazy !

Étant partie chercher quelque chose à manger au Burger King, quelques Yards plus loin, j'ai manqué la première partie (Rusty G's)... mais pour le plus grand malheur de mes oreilles, je n'ai pas raté la seconde... "Without Reason"… en effet, aucune raison valable pour ce groupe de se trouver sur cette scène... des morceaux ennuyeux, une chanteuse médiocre... et l'ingé-son de la soirée n'était pas là pour arranger les choses.

Arrivée l'heure où les Mary montent sur scène. Il y a des situations où les groupes doivent savoir garder leur calme. C'est ce que le groupe a su faire ce soir-là, face à un technicien du son absolument incompétent (et probablement débutant). Ce qui fut un comble pour la soirée... jouer sur du matériel de la plus grande qualité, et avoir pour ingé-son un jardinier, le tout fourni par Marshall...

Comme d'habitude, le groupe va mettre tout le monde d'accord, et même les plus réfractaires (présents ce soir-là car il est bon d'être vu aux soirées Marshall). Dès le concert achevé, le groupe est descendu de scène, et est venu à la rencontre des fans, qui sont restés un long moment après le show, pour échanger quelques mots avec les musiciens. Encore une fois, certains d’entre eux avaient fait le déplacement, et étaient déjà au concert de Londres ou Nottingham la veille… des sourires échangés, des photos prises, des autographes signés… et une promesse de la part du groupe de revenir aussi vite que possible…

L'heure du bilan a sonné.  Et il est très positif ! Leur venue sur la Motherland était attendue par beaucoup de monde... Le concert de Londres était quasi sold-out... le public glam/hard FM du festival gallois a été plus que conquis... et un même discours de la part de tous... "Quand est-ce que le groupe revient ??" Il semblerait que ELECTRIC MARY soit bel et bien en train de conquérir toute l'Europe... Veni, vidi, vici... Il est certain que les fans feront le déplacement de loin si l'occasion était donnée au groupe de se produire au prochain Hellfest... dans tous les cas, leur retour en 2013 est plus qu'attendu... avec on l'espère un beau cadeau pour les fans (Electric Mary IV ?)

                                  

Je remercie les fabuleux Electric Mary (Rusty, Pete, Alex, Venom et Brett), pour leur disponibilité, gentillesse, leurs blagues (presque toujours drôles !) et surtout leur talent. Je remercie aussi la douane de Calais, les hôtels Days Inn (they rock !), Mc Donalds (Maccas) et Burger King (pour leurs heures d'ouvertures 24/7), SKAM, le chef du merch de Bonafide, la super orga du Hard Rock Hell fest, mon ami Lausen, le caissier de la station-service galloise, et pour finir, les moutons, pour orner si joliment les montagnes britanniques.

1143 vuesPar Lozza FunSponge

Articles

Electric Mary

Electric Mary

Electric Mary est un groupe de Classic Rock de Melbourne (Australie), fondé en 2003.

+ d'infos

Derniers articles

Live-Report » PHOTOS : Electric Mary @ Paris,...
Dossier » Il était une fois... Electric...