Chronique Danko Jones, Rock And Roll Is Black And Blue

1 Novembre 2012
Danko Jones, Rock And Roll Is Black And Blue

Après un Below The Belt relativement surprenant dans son exécution, la bande à Danko nous revient avec ce Rock N’ Roll Is Black And Blue de haute facture qui semble allier tout ce que le groupe nous a proposé le long de sa plus toute jeune carrière. La cour des grands s’ouvre-t-elle enfin pour Danko Jones ? Ça y ressemble en tout cas.

Mixé par Mike Fraser et marquant l’arrivée de l’ex-Offspring Adam Willard aux fûts ( ndlr : les batteurs ont une date de péremption chez Danko ), ce nouvel album marquera l’auditeur confirmé du groupe et le néophyte par différents aspects. Le connaisseur retrouvera ici un condensé de tout ce qui a fait la musique du groupe depuis leurs débuts, du bon gros hard-rock qui tâche au bon hard-rock aux teintes pop…qui tâchent, il sera donc heureux.

Le néophyte lui se retrouvera avec un véritable brûlot violent et inspiré à souhait, lui proposant le meilleur de ce que Danko Jones peut proposer. Car oui, sans qu’il le sache, le néophyte va écouter ce que j’ose appeler «  un résumé en 13 actes » de cette aventure Rock N’ Roll qui dure maintenant depuis plus d’une décennie.
Ça parle de nanas, de la route, d’autres trucs sympas, on évolue lors de l’écoute dans un monde bas-ass atteint du syndrome du cool. Car oui, Danko Jones c’est avant tout cool.

Nous sommes bercés comme je le disais précédemment par toutes sortes de sonorités, le hard certes, mais aussi ce petit côté Classic Rock / Pop comme sur la chanson «  Just A Beautiful Day » ou bien encore « Type Of Girl ». Les simples et débiteurs de décibels que sont « Terrified » et « Get Up » se chargent de vous mettre à genoux avant l’inspiré « Legs » ne se contentant pas simplement de vous rentrer dans la tronche comme ses petits frères, mais proposant une vraie structure musicale faite pour faire jumper chaque parcelle d’énergie de votre petit corps.  Tout cela allié au chant d’un Danko toujours aussi plaisant tentant de faire ressortir ce petit côté Soul qui a toujours marqué les compositions du monsieur, ajoutant cet atout spécial faisant la magie du groupe. Mention spéciale au titre "I Believed In God" et cette intro gospel du tonnerre !

L’album n’est bien sur pas exempt de défauts et saura proposer son lot de morceaux venant remplir ce nouvel essai qui n’y perd pas au change, en effet, ces derniers ne sont pas si mauvais que ça, ils ne sont justes pas si inspirés que le reste de ce nouvel essai studio. On peut penser à « Always Away » qui malgré ce clin d’œil assumé au « Thunderstruck » d’AC/DC reste vraiment basique et peu inspiré, gagnant surement son titre de morceau sympa grâce à la production infaillible d’un Mike Frazer qui nous surprendra toujours. Cet homme est le « simple et efficace » assumé.

«  R’N’R is Black and Blue » est un album qui saura satisfaire tout le monde, chacun saura y trouver son compte et ce pour plusieurs raisons. La première étant que le groupe n’a (presque) jamais aussi bien joué et vient surement de pondre son meilleur album, le manifeste d’une carrière déjà très bien remplie. La seconde est la sincérité se dégageant comme toujours des albums de Danko Jones, cette sincérité qui donne cette saveur si particulière à la musique jouée par la bande. Je parlais d’album de la maturité plus tôt dans cette chronique… Il semble évident que ce nouvel essai est de ce calibre la, tant le groupe surprend son monde en sachant proposer ce condensé si propre et si respectueux de sa carrière toute entière, ne s’égarant pas, ne déviant pas, restant fidèle à ce qu’ils sont et à leurs fans.

Chapeau messieurs !

1310 vuesPar Jimmy Jetsam

Articles

Danko Jones

Danko Jones

Danko Jones est un groupe de rock canadien originaire de Toronto, en Ontario. Il est composé de trois membres,...

+ d'infos

Derniers articles

Interview » JC Calabrese (Danko Jones)
Chronique » Danko Jones, Rock And Roll Is...