Chronique Dallas Frasca - Sound Painter

16 Février 2013
Dallas Frasca - Sound Painter

La belle Dallas Frasca et son groupe viennent d'Australie, déjà parents d'un album sorti en 2009 hors de nos contrées, ils avaient pourtant déjà su s'imposer chez nous (comme au Festival Blues Passions de Cognac en 2009). Motivés par cette popularité grandissante, ils sortent Sound Painter, album proposant des titres issus de leur précédent album, mêlés avec de nouveaux brulôts qui ne demandent qu'à être chroniqués. Allons-y gaiement ! Et entrons dans ce monde très spécial que nous proposent la belle et ses compagnons de jeu ! Attention, vous n'en sortirez pas indemmes ! 

Je crois que ce ne serait pas exagéré de commencer cette chronique en affirmant que nous sommes face à un OVNI musical très intéressant. Dallas Frasca est en effet une chose surprenante de bout en bout, mêlant comme je le disais: Hard-Rock, Pop, Blues et autres joyeusetés dans un beau bordel énergique et inspiré. L'album s'ouvre d'ailleurs sur le très Pop, All My Love, appuyé par un son pourtant relativement Hard-Rock et un esprit Blues. Très à l'image de l'album quand on y pense, offrant un univers Pop, un son Hard et un feeling très bluesy. Cette chanson vous donne déjà un aperçu général de la bestiole et personnellement, j'adhère totalement. Le tout est inspiré, puissant et à la fois servi avec une retenue plus que bienvenue, ça transpire de talent et on se sent comme étant une personne de bon goût à l'écoute de ce brûlot. Anything Left To Wonder assume quant à lui le côté Hard-Rock, le riff est efficace, le headbang est violent, on ne cherche pas à comprendre et on se laisse emmener dans cette décharge d'énergie offerte par les Australiens. 

Difficile également de rester de marbre face au terrible Birds Of Wisdom et sa construction complètement démente qui devraient en surprendre plus d'un, tout comme le déjante Hey Mama qui brille par une sauvagerie presque en retenue mais tellement destructrice à la fois qu'on aurait tendance à ne pas savoir où se mettre. La production est réalisée de telle manière que l'impression d'être présents dans le studio avec le groupe appuie encore une fois ce côté sauvage auquel je tiens tout particulièrement sur cet album. La voix de Dallas est mixée de telle façon qu'on se prend une claque monumentale dès que le volume est monté assez fort, la batterie quant à elle semble faite pour perdre l'auditeur dans cet amas d'inspiration et de générosité. Tout est là pour passer un excellent moment, avec son lot de joie, d'énergie mais aussi d'émotions avec la ballade Freedom par exemple qui offre un vrai voyage riche en émotion et en bons sentiments à quiconque posera l'oreille sur cet album. 

Vous l'avez bien compris, Sound Painter est l'album à ne pas louper en ce début d'année. Sauvage (et oui encore !), inspiré, multi-facettes, ce dernier saura vous remonter le moral après une dure journée de labeur ou bien après l'écoute d'un album pas si bon que vous ne l'auriez espéré. Puissant et au feeling impressionant, Dallas Frasca est un voyage dans un monde de talent, mettant une branlée sévère à tous les albums sortis ces six derniers mois. Défouloir assuré, il reste cependant axé sur des parties assez pop qui pourraient faire fuir les réticents à ce style, si ce n'est pas le cas, foncez, vous ne regretterez pas le voyage ! 

1539 vuesPar Jimmy Jetsam

Articles

Dallas Frasca

Dallas Frasca

Groupe de rock Australien mêlant Pop, Hard et Blues. 

+ d'infos

Derniers articles

Chronique » Dallas Frasca - Sound Painter