Chronique The Killer Angels - Civil War

6 Août 2013
The Killer Angels - Civil War

Né du split de Sabaton en 2012, Civil War sort son premier album "THE KILLER ANGELS" en cette année 2013. Idéalement lancés par un EP éponyme bien accueilli par tout le monde, les membres avaient donc à cœur de nous dézinguer une nouvelle fois.

The Killer Angels commence avec "KING OF THE SUN", un titre lourd, lent mais efficace dans son rôle de premier de la liste. Soulignons d'ores et déjà la présence du chanteur Nils Patrik Johansson, très à l'aise dans l'exercice. La piste suivante, "FIRST TO FIGHT", ne laissera pas beaucoup de monde indifférent. C'est du vrai Heavy, très rapide et destructeur ! Les refrains ne me feront pas dire le contraire. Même combat pour "SONS OF AVALON" qui est très similaire dans sa construction et les enchaînements proposés, très clairement, Civil War en veut et pas qu'un peu. On y voit beaucoup de conviction chez ces Suédois et un bel hommage à ce qui se fait de mieux dans le Heavy Metal de nos terres Européennes (ceci a déjà été souligné par d'autres et ce, bien avant moi). Mais Civil War fait aussi, bien évidemment, dans le Power Metal le plus pur, évidemment, avec par exemple "SAINT PATRICK'S DAY" énorme aux très gros accents Gamma Ray. Les 30 premières secondes sont un pur régal !

"GETTYSBURG" rappelle Manowar (avec une bonne production...), c'est un peu bourrin mais prenant et tripant. On se laisse prendre au jeu en grande partie grâce au chanteur qui est exemplaire, on ne peut que lui souhaiter d'être reconnu par la profession, une vraie pépite ! Cependant on sent que Sabaton n'est pas très loin, voire tout proche avec "I WILL RULE THE UNIVERSE". Dans le fond c'est pas mal mais là, ça commence à virer à une simple copie et c'est relativement dommage... "ROME IS FALLING" est un titre un peu plus pompeux où il n'y a pas beaucoup d'élements qui se démarquent des autres, en gros on écoute mais on attend la suite avec plus d'intérêt. 

Civil War nous réserve heureusement encore de belles surprises avec "LUCIFER'S COURT", "BROTHER JUDAS" et "MY OWN WORST ENEMY": le premier morceau de ce trio est un bon manifeste du Helloween moderne, le second et le troisième font quant à eux très Gamma Ray. Il y a du Beyond the Black Hole dans My Own Worst Enemy, ça claque bien. "MARCH ACROSS THE BELT" ferme la marche avec la puissance de son côté, parfait.

Le groupe frappe très fort mais alors très très fort avec ce The Killer Angels. On y retrouve trois grosses influences majeures dans ce LP à savoir Helloween, Gamma Ray mais aussi Accept sans pour autant pomper. Tout en se démarquant de Sabaton, les gars de Civil War n'oublient cependant pas d'où ils viennent avec les claviers, les thèmes abordés et l'imagerie mais le véritable attrait de cette nouvelle formation réside dans Nils Patrik Johansson, le chanteur. Son timbre à la Ronnie James Dio, sa force à la Andi Deris et sa justesse font de lui un très gros + pour tout le monde. A écouter d'urgence.

1517 vuesPar Doc Brown

Articles

Civil War

Civil War

Civil War est un groupe formé d'ex-membres de Sabaton et des membres de Astral Doors et Lion's...

+ d'infos

Derniers articles

Chronique » The Killer Angels - Civil War